Actualités

La cigarette électronique est un miracle

2 mai 2014
La cigarette électronique est un miracle

INTERVIEW E1 - Pour Brice Lepoutre, président d'une association de "vapoteurs", interdire l'e-cigarette en lieu public entraînerait un retour au tabac.

"Pour nous elle est un miracle qui nous a permis d'arrêter le tabac. Avant, on n'y arrivait pas". "Elle", c'est la cigarette électronique. Et pour Brice Lepoutre, président de l’AIDUCE, association indépendante des utilisateurs de cigarettes électroniques, invité vendredi d'Europe1, il faut cesser de "diaboliser" le vapotage.

Les médias "ont tendance à diaboliser la cigarette électronique, en laissant entendre qu'elle pourrait être dangereuse, cancérigène, en laissant planer le doute", regrette le militant. Or, selon lui, "il y a 250 études très précises : en dangerosité, elle arrive après le tabac et l'alcool. C'est un produit qui contient très peu de danger, autant qu'en respirant dans la rue ! Il n'y a pas de vapotage passif !".

La cigarette électronique, un cadeau qui aura sa place sous le sapin

14 déc. 2013
La cigarette électronique, un cadeau qui aura sa place sous le sapin

Les listes envoyées au Père Noël pourraient bien renfermer un nouveau genre de cadeau cette année : la e-cigarette. D'après un sondage réalisé par Ocig, les vapoteurs ont l'intention de faire profiter leur entourage de leur expérience électronique à Noël.

Près d'un tiers des vapoteurs interrogés (31%) offriront une cigarette électronique à un proche souhaitant arrêter de fumer à Noël. Un cadeau pratique donc, mais qui ne séduit pas la majorité des répondants. Près d'un vapoteur sur dix (7%) n'envisage pas la e-cigarette comme un cadeau, estimant que chacun doit choisir où, quand et comment arrêter de fumer.

Près des deux tiers des sondés (62%) envisagent d'offrir ce type de cadeau, mais pas forcément pour les fêtes de fin d'année.

Ce sondage a été réalisé en ligne par Ocig, entre le 5 et le 10 décembre derniers, auprès de 312 hommes et femmes fumeurs de plus de 18 ans.

Actualités

4 juillet 2013
Actualités
L'Agence française de sécurité sanitaire et des produits de santé (Afssaps) recommande "de ne pas consommer de cigarettes électroniques", soulignant que ces produits ne peuvent pas être vendus en pharmacie. "Aucune cigarette électronique ne dispose d'une autorisation de mise sur le marché en tant que médicament, aucun fabricant n'ayant déposé de demande en ce sens", indique l'Afssaps.
Ce produit s'est développé depuis l'interdiction de fumer dans les lieux publics comme une alternative à la cigarette classique, dont elle reproduit l'apparence. Elle présente à son extrémité une diode simulant la combustion et contient une cartouche dont la solution s'échauffe au contact d'une résistance, la vapeur produite étant inhalée par l'utilisateur.
Des flacons de "e-liquides", composés de propylène glycol ou de glycérol, de divers arômes et éventuellement de nicotine, permettent de recharger la cartouche usagée.

"Effets indésirables graves"

L'Afssaps souligne que ces solutions contiennent des quantités de nicotine plus ou moins importantes, qui, même à des concentrations faibles, "peuvent conduire à des effets indésirables graves", notamment chez les enfants, en cas d'exposition accidentelle.
Elle précise que son usage "peut exposer les utilisateurs qui n'étaient dépendants ni aux cigarettes, ni à la nicotine, à un risque de dépendance primaire, quelle que soit la quantité de nicotine contenue dans la cartouche".
En ce qui concerne le risque de toxicité des solvants utilisés, elle indique qu'"il est difficile de se prononcer", en raison de l'absence de données suffisantes. A ce jour, aucun effet indésirable ou cas d'intoxication en lien avec la présence de ces solvants dans les cigarettes électroniques n'a été rapporté.

actualité E-cigarette

4 juillet 2013
actualité E-cigarette

L'Assemblée nationale a voté jeudi un amendement PS interdisant la vente de la cigarette électronique aux moins de 18 ans, dans le cadre du projet de loi sur la consommation.
Cigarette électronique première étude française encourageante
   
L'usage de la cigarette électronique permet une forte diminution du tabagisme chez 72% des fumeurs. L’étude a été réalisée par le Comité Départemental des Maladies Respiratoires de Dordogne de Périgueux en France en collaboration avec le Centre d’examens de santé de Périgueux. C’est la première étude d’envergure sur la cigarette électronique en France. Le but étant d’y observer l’utilisation de la cigarette électronique. En effet, aucune étude clinique n’a été menée pour approuver son intérêt pour le sevrage tabagique, pourtant, de nombreux fumeurs l’utilisent dans ce but .